vendredi 27 juillet 2007

Quand l'ogre culturel vient jouer les agneaux

Depuis quelques temps, le simple fait d'ouvrir un journal ou de lire les dernières dépêches d'agence équivaut à mettre un route un insupportable robinet d'absurdités. Dernière aberration en date, la manière dont le gouverment compte lutter contre le phénomène du téléchargement illégal :

"Si on continue comme ça, on va tuer la culture", a déclaré Laurent Wauquiez, porte-parole du gouvernement, cité par l'AFP. Celui-ci s'est exprimé en marge du Conseil des ministres pour expliciter la position du Président de la république. "Depuis 2002, le marché du disque a diminué en France de 40% et on commence à percevoir des signes importants de chute pour l'industrie du cinéma."

C'est Christine Albanel, ministre de la Culture, qui va prendre le relais sur ce dossier brûlant. Elle devrait mettre en place une commission ad hoc qui serait présidée par Denis Olivennes, PDG de la Fnac. Celle-ci sera chargée d'apporter des solutions concrètes pour sauver la culture à l'heure du tout numérique quand beaucoup d'internautes se laissent tenter par les sirènes du téléchargement illégal d'oeuvres protégées.

Ou comment être juge et parti en un claquement de doigts. Les innombrables disquaires disparus n'avaient pourtant pas eu besoin d'Internet pour fermer leurs boutiques et participer malgré eux à l'implacable uniformisation de l'offre culturelle : la Fnac était déjà là pour ça, comptant les cadavres et les bénéfices. Encore merci. Merci également à la pugnacité journalistique du Monde et à notre nouvelle Ministre de la Culture qui commence sa mission d'une fort belle façon.

On peut désormais s'attendre à la création d'une commission chargée de la préservation des labels indépendants... avec Pascal Nègre à sa tête ?


1 commentaire:

fred a dit…

Nos braves journalistes du Monde ignorent donc que la culture existait avant l'industrie culturelle et que si cette dernière s'effondre tout continuera ?

tss tss