samedi 31 juillet 2010

Indietracks 2010 : first day

Commencer par une nuit blanche, arriver à Derby, se perdre à Ripley, se perdre au Sainsbury's, descendre du train à la mini-gare de Swanwick, récupérer le bracelet d'entrée tout en reconnaissant déjà des figures amicales... Un an que j'attendais ça. On croit un instant avoir manqué Veronica Falls mais ce n'était que le soundcheck qui s'achevait et le groupe revient sur scène... cinq minutes plus tard pour lancer avec brio les premières notes du weekend. Ne comptant que trois concerts, ce vendredi pouvait fait figure d'aimable apéritif avant les choses sérieuses : hypothèse pulvérisée par Allo Darlin' qui reprend tout le monde de volée d'une prestation époustouflante, digne d'une tête d'affiche. Un son bien plus costaud que sur disque propulse Elizabeth Morris aux premières loges. Allo Darlin' est définitivement une usine à tubes en live, et l'idée qu'ils allaient jouer pour nous quelques jours plus tard me laissait bouche bée.
Le temps s'écoule vite entre retrouvailles et pintes, arrive déjà l'heure de Everybody Was In The French Resistance... Now! qui font leur entrée sur une retentissante Marseillaise. Art Brut était là l'an dernier et Eddie Argos avait clairement manifesté son désir de rejouer : pari gagné avec un spectacle hilarant de bout en bout. Constituées de réponses absurdes ("Superglu" pour singer le "Vaseline" d'Elastica), ces chansons tressent un lien entre des speechs irrésistibles. Eddie joue les showmen et se trace un chemin au milieu de festivaliers hilares en entonnant "With Or Without You". Je demande instamment que cet homme soit nommé Mascotte Officielle d'Indietracks.
Encore un peu d'énergie après plus de 36 heures sans sommeil ? Les discos pop sont là pour ça et tant musiciens que spectateurs semblent suer la bière en se défoulant sur Pulp, les Chills ou les Ronettes, échangeant discussions et rires au cours d'innombrables pauses snack et cigarettes. Toujours debout. Il faudra encore une mini-after devant notre hôtel en compagnie d'un groupe d'Espagnols pour nous achever définitivement, alors que "My Heart Is A Drummer" résonne encore dans mes oreilles. Réveil prévu pour onze heures le lendemain.

3 commentaires:

anneemall a dit…

Ca fait envie, faudra vraiment que j'y aille une année.

-Twist- a dit…

Ta review d'Allo Darlin' m'a donné envie de retenter leur album (qui m'avait bien peu enthousiasmé, je le confesse).

Pitseleh a dit…

J'aime l'album malgré un ou deux titres faibles. Mais c'est en live qu'ils sont vraiment redoutables.