dimanche 30 décembre 2007

Quand les bibliothécaires (me) tapent sur le système

Parce qu'il n'y a pas que les usagers qui savent être gonflants. Les bibliothécaires - et les vacataires - peuvent parfois :

- Discuter très fort entre eux et/ou au téléphone
- Garder un document emprunté pendant plus de 6 mois (après quoi je passe pour le Père Fouettard quand je leur tombe dessus : "Comment ça, tu pistes tous tes achats ? - Ben ouais, aboule")
- Prêter des usuels
- Faire disparaître les nouveautés avant même leur mise en circulation (encore que les services techniques, nettoyage, voire certains élus puissent être soupçonnés ; même fermée, la médiathèque est un vrai hall de gare)
- Doter les nouveautés du talent d'invisibilité en rédigeant des notices de catalogage invraisemblables ("T'as pas noté le titre et t'as mis l'auteur dans la zone d'édition ! - Ah ?") ou en rangeant les documents à n'importe quel endroit sauf le bon
- Ne pas être foutus d'orthographier correctement "Bourvil", "Rolling Stones" ou "Edgar Poe", et donc repondre "On n'a pas" lorsque quelqu'un les cherche
- Faire profiter les usagers de leur mauvais goût en diffusant Vitaa à plein volume lorsqu'on leur confie les rênes du secteur Musique (au moins, ils ne risquent pas le procès pour élitisme...)
- A l'inverse, jouer aux défenseurs du bon ordre culturel en démolissant de façon stérile et gratuite les choix d'un usager avant même qu'il n'ait eu le temps de tourner les talons. Rien de plus efficace pour le dégouter de revenir.

Liste non exhaustive, n'hésitez surtout pas à la compléter : le défouloir est ouvert.


10 commentaires:

detoutsurrien a dit…

- Faire un barouf d'enfer en traversant toute la bibliothèque avec un chariot branlant, puis repasser à vide et me dire : "Ils sont bruyants aujourd'hui, non ?" ;-)

Les bibliothécaires musicaux a dit…

-Faire la morale à des personnes âgées pour un document rapporté en retard

-Répondre sans lever les yeux de son écran et indiquer l'emplacement du document d'un geste vague sans se déplacer.

-Laisser sur les présentoirs les mêmes documents pendant tout un trimestre. Laissez l'affiche "Lire en fête 2003" ou "Fête de la musique 1999"

-etc. :-) NB

nescio a dit…

-laisser tomber les BD à un mètre de hauteur au-dessus de leur bac de rangement
-se plaindre continuellement de leurs supérieurs, des politiques, des collègues alors que s'ils pensaient 5 minutes aux travailleurs qui font les pauses à l'usine en bas...
-ne pas lire de livres et s'en vanter
-s'habiller comme des sacs et ne pas avoir l'air frais

sabrina a dit…

lol ça a l'air simpa tout ça ^^ que de réjouissances...
bon alors moi je suis étudiante et je souhaite rejoindre la grande famille des discothécaires...
j'ai du mal à me documenter sur les licences possibles... alors vous qui êtes dans le métier, auriez vous quelques conseils ou quelques pistes à me donner?
merci de votre réponse
(sabrina.adam@club-internet.fr)

Pitseleh a dit…

Bonjour Sabrina,

Je dirais que tout dépend de ton niveau d'études actuel. Le DUT Métiers du livre (diplome de base) se décroche en 2 ans ou en année spéciale, les IUT sélectionnent leurs candidats sur dossier et entretien.
Histoire d'étoffer et de se spécialiser, le Département Archives et Médiathèques de Montauban propose une Licence IUP d'Ingénierie documentaire option Musique, avec un programme plus qu'intéressant.

@nescio : bien vu à 100% (surtout sur la tendance à raler que je partage bien évidemment)

Sabrina a dit…

Bin en fait là je suis en 2e année du DUT info-com...
Merci pour l'info

Anonyme a dit…

Non pas vitaa... Dites moi pas que c'est pas vrai !.... Pas vitaa dans une bibliothèque... Et pourquoi pas Dick Annegarn sur Skyrock !

halalala quelle vie qu'cette vie halalala quelle vie qu'on vit là

Laurent MELIZ

bibenfolie a dit…

Ne pas supprimer la notice exemplaire du....dernier exemplaire, qu'on a bien sûr desherbé et laisser le collègue chercher comme un damné pour un usager super sympa. Puis finir (trois quart d'heure après) par dire "ah je crois que je l'ai desherbé l'été dernier, tu t'en souviens pas?...il était tout rayééééé". Tu veux savoir ce que je vais te rayer???hein?

Yvonnic a dit…

Tous ceux qui commencent leur phrase par "au fait, toi qui t'y connais....

Pierre a dit…

On ne nous dit pas tout...!
Pourtant, les empoyées (qu'ont-ils fait des hommes ? Mystère...) de ma médiathèque ont l'air si gentilles, dévouées et professionnelles. Bon, à part une ou deux qui piquent les fringues de leurs grandmères et sentent la poussière...
;-)